À la vie à la mort

Si la mort n’est rien, comme le supposent ou montrent vos fanfreluches et vos vacations farcesques, c’est que la vie ne vaut pas mieux. Refaites vos calculs, chers contemporains ; ou allez vous faire voir – avec mon assentiment exprès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *