Tout se joue à sept ans !

Il n’y a pas de hasard ! Je regarde ces temps-ci des films avec Hedy Lamarr, pure beauté et femme d’esprit qui, en y mettant du sien, a payé au prix fort son trop-plein de qualités… Et ne voilà-t-il pas que j’apprends que sa physionomie a servi de modèle à Walt Disney pour la méchante reine de Blanche-Neige ! J’aimais Blanche-Neige d’un amour idéalisé, platonique… La méchante reine, quant à elle, remuait en moi, à mon corps défendant, tout ce qui allait composer l’homme que je suis, corps et âme. J’éprouvais un vrai déchirement de balancer entre deux femmes si dissemblables. Le poison que j’identifierai plus tard comme le fondement de  l’imposture psychanalytique, l’invention pernicieuse de la culpabilité, infestait mes veines. J’en viendrais à bout – les idées adéquates en soient remerciées. Il n’empêche : le petit garçon annonçait sans conteste l’homme plus que fait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *