Petits conseils d’antiracisme à contre-courant

Si j’étais Omar Sy (ce qu’à Dieu il eût pu plaire sans que j’y trouve rien à redire),  si j’étais devenu, dans sa peau,  la coqueluche incontestable des populations dont on a remplacé les cerveaux par des écrans, j’irais demander à tous les carrefours qu’on veuille bien me dépouiller de ma défroque de bon nègre (qui arrange tant de monde pour de si mauvaises raisons), j’exigerais qu’on gratte la fine pellicule d’ébène pour mettre au jour – l’homme.

(Recette contre le paternalisme en matière raciale) « My question is usually : would this person be endurable if white ? »

La question que je me pose d’habitude est celle-ci : cet individu serait-il tolérable s’il était blanc ?

Flannery O’Connor (citée par Simon Leys dans Les idées des autres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *