L’éternelle séduction : nouvelles allitérations

Femme futile comme fleurs se fane ; fat, l’homme-lige des larmes qu’il lape n’est pas lerche, un lamparo limité, il illumine, il lance l’huile luminescente aux dames alanguies qui se laissent aller puis s’alarment, se lamentent et s’éloignent.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *