Sirop sans eau et glu servile

Tandis que la posture de X est flexueuse, ses propos sont sirupeux, mais d’une façon encore plus déplaisante que ne le suggère l’épithète : il sont sèchement sirupeux – s’il se peut. Ses bonnes manières affectées  attrapent les dames mûres, endorment la méfiance de ses victimes en affaires. Y couperait le sifflet à une pie, son éloquence évoque les tribunes les plus éculées, dans sa logorrhée abondent bourdes et énormités, et de toutes parts il se prosterne pour rendre des hommages qu’il espère rémunérateurs.

« Des gens qui vous abordent dans une livrée de laquais faite bizarrement de mots. Ils étaient aux ordres d’autrui et veulent le rester, mais cherchent simplement des maîtres plus influents. »
Elias Canetti Le collier de mouches 1995

Ce contenu a été publié dans Billets, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *