Prodige des évidences

L’excellent Jean-François Revel, tant regretté par l’auteur de ces lignes, rappelait que les dictatures ne tombent pas parce qu’on les renverse mais parce qu’elles sont inefficaces. Cette évidence, tant historique que logique, semble avoir échappé à tous nos bons et beaux experts, nos brillants journalistes qui glosent copieusement sur le printemps ( !) des peuples ( !).  À quelle figure de rhétorique ces bavards vont-ils recourir si l’été est brûlant ?

Pour faire connaissance avec Revel ou le retrouver :

http://chezrevel.net/

Ce contenu a été publié dans Billets, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Prodige des évidences

  1. Philippe dit :

    On les renverse… Dommage, car c’est une belle famille que celle de renverser : version et conversion, subversion et adversaire, aversion et perversion, controverse et diversion. Merci pour la conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *