À l’université (dédicace sur la page de garde d’un livre offert)

Vous m’avez demandé d’écrire quelques mots, à moi qui ne sais qu’exprimer ma colère en présence du clientélisme et du corporatisme, des plates abstractions, du journalisme débridé, de l’arrogance, l’incompétence, la paresse (ma définition exhaustive de l’administration). Mais, d’autre part, je ne suis que douceur et tendresse : alors merci de me donner l’impression qu’on peut rencontrer un humain sur ces terres où l’on ne croise que de jeunes bourgeois satisfaits de leurs résultats (scolaires) et des enseignants aigris qui, s’ils disposaient d’un miroir, n’adresseraient qu’à eux-mêmes leurs protestations. Mais Robert Walser et la littérature sont tellement au-dessus de tout cela.

Ce contenu a été publié dans Billets, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *